AccueilActualitésNouvelle Montréal : -8°C   |  Météo détaillée  |  Changer de ville
Actualités
Imprimer cette page
21 janvier 2018

C’est le genre d’incident qui hante tout opérateur de station de ski, soit le relâchement d’une pince de retenue au câble faisant glisser la chaise plus bas vers celle qui suit en heurtant de plein fouet ses occupants. C’est ce qui s’est malheureusement produit samedi (20 janv) à la station Owl’s Head dans les Cantons-de-l’Est. Il n’y a pas eu de blessés graves, mais l’incident a tout de même provoqué une commotion certaine parmi la clientèle.

Selon une source témoin de l’événement et qui ne souhaite pas être identifiée, le Carnet du ski a pu apprendre que l’incident s’est produit en milieu de matinée alors que la chaise à bord de laquelle prenaient place 2 skieurs de bon gabarit était à 4-5 pylônes de rejoindre le sommet et se serait libérée de sa prise sur le câble pour glisser sur celui-ci. La descente vers les bas s’est violemment terminée contre la chaise suivante à bord de laquelle prenaient place une planchiste et son compagnon skieur. Le contrecoup qui s’en est suivi fut tel que les occupants de la chaise qui précédait plus haut la chaise libérée ont été littéralement soulevés, leurs cuisses touchant même la barre transversale de protection.

Ce sont ces occupants qui ont sommé l’opérateur, non-témoin de l’incident, de stopper prestement la remontée. Imbriquées l’une dans l’autre, les deux chaises ont été conduites par la suite lentement jusqu’au sommet où ses occupants ont pu être libérés. Nos sources nous indiquent n’avoir vu aucun patrouilleur dans les instants suivant l’incident et ce sont des skieurs qui ont accompli la tâche de sécuriser tout le monde. (*)

Visiblement sous le choc, quoique non blessés, les deux occupants de la chaise libérée ont mis un terme illico à leur journée de ski. La planchiste s’en serait tirée qu’avec de multiples ecchymoses, mais aucune fracture apparente. Leur identité nous est inconnue.

Ne disposant plus de services des communications, aucun porte-parole de la station n’était disponible pour commenter l’événement. Nous avons cependant pu apprendre que la remise en service de la très vétuste remontée communément appelée la « chaise verte », tenait au fait d’une panne prolongée depuis plusieurs jours de la remontée quadruple principale. Il s’agissait alors de la seule option pour mener les skieurs au sommet en attente des composantes endommagées au quadruple par une surtension suivant des travaux récents d’Hydro Québec dans le secteur.

L’incident ramène indubitablement la question de la vétusté du parc de remontées mécaniques de la station de Mansonville qui pour la plupart sont en fin de vie utile de leur deuxième vie puisqu’elles ont pour la plupart été acquises usagées. La “Chaise verte” de Owl’s Head a été installée en 1978 après avoir été achetée auprès d’une station du Colorado qui l’avait installée “neuve” et utilisée 2 ans. Elle a donc 41 ans cette saison.

Fin de semaine oblige, il nous a été impossible de connaître le statut de la remontée quant à son certificat (permis) émis par la Régie du bâtiment du Québec de qui relève la surveillance des remontées mécaniques de la province. En vertu de la loi, il est de la responsabilité de l’exploitant (la station de ski) de s’assurer de la conformité et du bon fonctionnement de la remontée. La Régie n’exerce de son côté que des surveillances aléatoires de celles-ci et nous ne pouvons dire à quand remonte la dernière inspection gouvernementale du télésiège en cause.

Entre-temps, les deux télésièges menant au sommet étant inopérant, la station offrirait à ses clients un tarif réduit. À quelques mois de finaliser l’entente d’acquisition par un nouveau promoteur, cet incident porte un dur coup à l’image de cette station à l’énorme potentiel. Le nouvel acquéreur aura le défi de moderniser rapidement les installations afin non seulement de rendre sa station plus compétitive face aux plus modernes, mais aussi de rassurer sa fidèle clientèle qui compte plusieurs inconditionnels.
 

(*) NDLR : Nous ne questionnons pas le travail des patrouillleurs. Nous disons seulement que ce sont des skieurs qui ont été les premiers répondants. On comprendra que l'intervention devenait plus difficile pour les patrouilleurs qui n'ont pas été prévenus sur le champs malgré qu'il y avait présence dans le quartier au sommet comme dans nombre de stations, ce qui permet souvent une intervention dilligente. 

PHOTOS : © 2018, Carnet du ski - Tous droits réservés


 


 

Source : Roger Laroche carnetdusk.com --- PHOTOS : © 2018, Carnet du ski - Tous droits réservés + Facebook Owl's Head

Toutes les nouvelles

Recherche  ok
ZoneSki.com ZoneSki.com
Les conditions de ski Les conditions de ski
Les caméras web Les caméras web
Les aubaines Les aubaines
Les excursionnistes Les excursionnistes
Covoiturage Covoiturage
Nous contacter Pour nous rejoindre
Accueil - En manchette - Actualités - Carnet des stations - Calendrier - Contactez-nous - Abonnez-vous aux fils RSS - Carte du site
© 2018, Carnet du ski de Roger Laroche -- Tous droits réservés